Art du Récit

 

 

 

 

 

L’art du récit inscrit au patrimoine immatériel de l’humanité ? La Syrie à l’honneur ? @Culturebox sur Twitter

« Quand ils ont appelé pour me féliciter, c’était comme un rêve », raconte, ému, le marionnettiste, qui se produisait devant des enfants à besoins spécifiques, dans un pays où la guerre a fait plus de 360.000 morts depuis 2011. Âgé de 43 ans, le « mukhayel » (marionnettiste) syrien, raconte avoir appris l’art du récit qui caractérise ses spectacles auprès de son père, un célèbre conteur qui jouait dans l’un des plus vieux cafés de la capitale. « Il n’y a plus personne en Syrie, à part moi, qui maîtrise cet art », assure le marionnettiste, ancien chauffeur de taxi.

Découvrir l’article de France TV ? Cliquez ici !

« Mon public est à la fois vieux et jeune, allant d’enfants âgés de trois ans, jusqu’aux plus âgés qu’on retrouve dans les cafés », se réjouit M. Hallak. Depuis le classement onusien jeudi, il dit espérer des retombées positives pour son art. Lui qui « pensait devoir enterrer » ses marionnettes, parle maintenant de leur « avenir prometteur en Syrie ». « Je ferai des tournées avec eux dans tout le pays », s’enthousiasme-t-il.

Découvrir l’article de France TV ? Cliquez ici !

Pour que le théâtre syrien d’ombres soit ajouté à la liste de l’Unesco, le dossier a été préparé pendant les quatre dernières années par l’ONG syrienne « Syria Trust for development » qui l’a présenté à l’agence onusienne. Cet art perd du terrain face « au développement de la technologie moderne et des nouvelles formes de divertissement numérique », mais aussi à cause « du déplacement massif » de la population, en raison du conflit syrien. « La convergence de tous ces facteurs a eu des conséquences préjudiciables (…) à tel point qu’il n’existe plus qu’un seul « mukhayel » en activité à Damas », a déploré l’Unesco. …

Découvrir l’article de France TV ? Cliquez ici !

https://culturebox.francetvinfo.fr/patrimoine/l-unesco-sauvegarde-l-art-du-dernier-marionnettiste-de-syrie-282915 via @Culturebox

Laisser un commentaire